Peace, love and vegetables!
 

Partagez | .
 

 Faire le koala à deux, c'est pour les bienheureux °{ Aral

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Faire le koala à deux, c'est pour les bienheureux °{ Aral   Dim 28 Sep - 16:27

Papillon. Pillon, pillon, pillon. Tu es un papillon. Tu volettes au gré du vent, de tes envies, de tes instincts et de tes ambitions. Pa. Pi. Llon. Tu planes toujours un peu toi, dans ta joie, c'est une drogue puissante la joie, tu voudrais bien la mettre dans des sachets d'ailleurs, pour la distribuer aux plus pauvres, à ceux qui n'ont plus rien, qui en ont besoin. Pap, illon. Tu aimerais beaucoup être une dealeuse, c'est classe d'être dealeuse, surtout quand on vend de l'amour et de la joie comme ça, dans un sourire, un geste, une caresse esquissée de loin. Pa, pa, pa, i, llon. Tu es vraiment bête parfois, naïve, sans doute, sûrement, oh, tu t'en fous, pourvu que tu vis, toi t'es pas difficile, tu aimes juste beaucoup la vie alors tu la sniffes, la croque et tu te blottis contre elle.

Comme un koala. Un papillon koala.

Tu cours dans les rues du centre ville, couettes au vent, rire au cœur. Tu respires bizarrement, tes poumons sont en feu, et tu t'amuses facilement, si promptement. Les passants s'amusent en te voyant, tiens, qui est donc cette petite fille innocente qui court dans la rue, s'amusant librement ? C'est vrai que tu avais perdu dix ans de moins en un instant. On avait tendance à te confondre avec ces petits enfants. Ceux qui court partout, s'exaltent, qui ne tiennent pas en place un moment. Tu en faisais partie, en même temps. Un peu trop, peut-être, mais tes parents refusaient de te sortir de cette bulle, que ce soit doucement ou durement. Ils avaient peut-être peur de te briser, comme ça, en t'arrachant à ce rêve construit de toute pièce, ces sourires dessinés au stylo bille et collés sur tes lèvres avec de la superglue, celle qui ne se décolle jamais, ils avaient peut-être peur de te casser en voulant t'ouvrir les yeux rapidement.

Alors ils attendaient patiemment. Que tu cesses de rêver comme un enfant.

Ton regard aperçoit alors la chevelure mi noire mi violacée. Et ton sourire se fait plus grand encore, lorsque tu te dirigeas vers lui, prête à l'enlacer. Tu hurlais alors son prénom, pour lui dire bonjour correctement :

« AAAAAAARRRRRAAAAAAAL ! »

Tu sautes, entoure son cou de ses bras et sa taille de tes jambes. Mode koala-collant, celui qu'on n'avait encore jamais réussis à changer. Pas même Aral, la violente myrtille. Mais tu l'aimais bien quand même, il était marrant. Un peu. Et aussi gamin que toi, au fond. Une belle paire. Tu vois alors le pansement sur son visage, encore un. Tu fronces les sourcils, mécontente.

« Aral ? Tu t'es encore battu ? C'est pas vrai... »

Tu étais peut-être un peu trop protectrice avec tes amis. Peut-être.

Angélique

avatar
Admin

Messages : 58
Pépins : 89
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 17
Fruit : Cerise
Métier/Etude : Lycéenne
Localisation : Ici, là, quelque part ou nul part ~




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Faire le koala à deux, c'est pour les bienheureux °{ Aral   Dim 28 Sep - 18:59

Il fait beau aujourd'hui ! Il fait beau, le soleil brille. Il brille tellement fort qu'il pique un peu les yeux alors Aral, il est obligé de froncer les sourcils. Ca lui donne l'air grognon. Comme on dirait un peu un enfant, on dirait qu'il boude, en fait. Mais non, c'est juste qu'il y a trop de soleil. Il fait beau, le soleil brille et les oiseaux pépient, piou piou. Aral il aime bien les oiseaux, c'est joli un oiseau, c'est vivant, c'est coloré, souvent. Mais Aral il leur trouve peut être juste un défaut, c'est que c'est chiant, les oiseaux. Ca chie partout, mais surtout, ca pépie et ca pépie, ca s'arrète jamais de causer ! Qu'on soit remuant, ca Aral le concoit, il a lui même la bougeotte. Mais qu'on parle et parle et parle encore sans jamais jamais jamais s'arréter, ca lui pompe le fruit ! Aral il aime pas grand chose aujourd'hui, un peu comme le schtroumph grognon, ou comme une airelle pas contente. Ca ira mieux demain.

Aral, il a un gros livre sous le bras, et il déambule tranquille-tranquille jusqu'à la bibliothèque. Il aime bien courir, Aral, mais là il a pas trop envie, il regarde plutôt le bitume, il est brulant et il colle un peu sous les basketts. C'est rigolo. Il s'amuse un peu avec le béton qui colle, il fait du sur-place : lui qui vit normalement a 300 a l'heure, il n'est pas bien pressé.

« AAAAAAARRRRRAAAAAAAL ! »

Fichtre-zut-bordel-de-fruit. "Outch !" Elle lui est arrivé dessus comme une fusée, couettes battant au vent, les joues rouge cerise, et un sourire qui lui bouffe le visage, Aral il voit que les dents et les joues rouges, puis il l'entend crier, c'est une fusée qui crie, qui crie son prénom et qui lui saute dessus.

Il la receptionne, il recule un peu sous le choc, même que son livre il est tombé. Alors il fronce les sourcils comme s'il allait se mettre en colère, genre pour de vrai, en la brandissant en l'air, comme ca, a bout de bras, pas très longtemps quand même parce qu'elle est un peu lourde. Elle s'enroule comme une ventouse et Aral, il pousse un gros soupir, consternant il pense, parce qu'il a tout essayé, il a boudé, il a pas parlé, il c'est même enfuit, mais Angy, elle est restée accrochée comme une moule à son rocher. C'est pas possible de s'en débarasser. Et bon, ok, mais juste entre toi et moi : elle est quand même gentille, il arrive pas tellement à la detester. Même, il l'aime bien, mais ca, il fait comme s'il le savait pas. Aral se penche, récupère son livre. Elle, elle se cramponne.

« Aral ? Tu t'es encore battu ? C'est pas vrai... »

Battu ? Battu ? Quoi ? Quand ? Ce matin, ce midi, tout à l'heure à la cantine, oui oui ! Il hoche la tête, il c'est pas de quelle bagarre elle parle, mais c'est forcément une des trois. C'est elle qui fronce les sourcils maintenant. Alors il pose un doigt sur un sourcil pas content, et il le pousse dans l'autre sens.

"Ca te va vraiment pas d'essayer de faire ta tête de méchante."

Puis bon.

"Tu voudrais pas descendre ?"

Aral

avatar


Messages : 2
Pépins : 4
Date d'inscription : 24/06/2014
Fruit : Myrtille
Métier/Etude : berger de ballons




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Faire le koala à deux, c'est pour les bienheureux °{ Aral   Mer 22 Oct - 16:05

Il y avait un truc que tu adorais quand il faisait beau. C'était la vie, et les rayons du soleil qui faisaient pousser les fleurs plus vite, et aussi les oiseaux qui volaient partout en chantonnant un bel air qui cassait quand même un peu les oreilles ; quand il faisait beau, les gens étaient plus heureux, tu l'avais remarqué sans comprendre le pourquoi ni le comment. Bon ok, à toi aussi, ce soleil te gonflait le cœur, tu te sentais encore plus énergique que d'habitude, tu avais encore plus de jouer à passer ta joie dans les oreilles des autres. Et là, tout de suite, bha c'était Aral qui en faisait les frais. Mais il était gentil Aral, un peu violent mais très gentil, et puis toi il t'avait encore jamais frapper, jamais jamais ! Puis il s'était résigné à ta position de koala depuis bien longtemps. Et ça, c'était cool.

Tu as fais tomber son livre en lui sautant dessus. Tu t'en veux un peu, même si tu refoules ce sentiment tout au fond de toi et que tu restes accrochée à son cou. C'est qu'il est confortable Aral, un peu comme un coussin ambulant, ta tête tu peux facilement la blottir dans son cou et frotter ton nez contre sa peau douce. Ils doivent vous prendre pour un beau p'tit couple autour, y'a des gens qui rient, tu comprends pas. Tu fais rien de rigolo, si ? T'as jamais pensé à autre chose que l'amitié toi, alors l'amour et les câlins mignons tu connais pas, tu sais pas ce que c'est, à chaque fois que tes parents s'embrassent tu te caches les yeux comme une petite enfant qui veut pas voir la vérité. Y'a son doigt qui se pose sur ton sourcil pour le décrisper, et Aral il te dit tout calmement :

"Ca te va vraiment pas d'essayer de faire ta tête de méchante."

Ben voyons. Il est vraiment pas très futé Aral, parce que si tu fais ta tête de méchante, c'est pas pour rien. Mais bon, tu souris quand même, parce que tu n'en veux jamais très longtemps toi, et c'est bien. Il te demande ensuite si tu voudrais pas descendre et tu hausses les épaules. Tu te sens bien là, les jambes autour de sa taille et tes bras autour de son cou, à somnoler à moitié sur son épaule parfois. Alors tu ris un peu :

« Non, j'en ai pas envie. »

Mais tu le lâches quand même, parce que tu comprends bien que c'est pas agréable pour lui. Puis tu lui voles le livre des mains et tu regardes le titre avec curiosité. Tu aimais bien lire aussi, ça développait l'imagination, au moins dedans les pouvoirs magiques existaient et quand les gens s'embrassaient tu ne voyais rien et c'était très bien.

« Ca parle de quoi ? Il était bien ? Tu vas à la bibliothèque le rapporter ? Je peux venir, dit, dit, dit, dit ? »

Tu poses toujours trop de questions, pour un rien, tu es chiante, tu piailles comme un de ces oiseaux dans les arbres, tu chantes le même bel air casseur d'oreilles qu'eux, mais c'est pas grave, ta bouille te sauvera, elle te sauve toujours.


Angélique

avatar
Admin

Messages : 58
Pépins : 89
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 17
Fruit : Cerise
Métier/Etude : Lycéenne
Localisation : Ici, là, quelque part ou nul part ~




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Faire le koala à deux, c'est pour les bienheureux °{ Aral   


Contenu sponsorisé







Revenir en haut Aller en bas
 

Faire le koala à deux, c'est pour les bienheureux °{ Aral

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Mission D] - Nous deux, c'est pour la vie !
» AUSTIN ▼ il faut de tout pour faire un monde, il me faut toi pour faire le mien.
» Faire mûrir les avocats...
» Nouvelle capacitée: Faire parlez son corbeau
» Equipe Saphir Alpha pour les combats online

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Be Fruit :: La Ville: Tropica :: Noyau - centre-ville-