Peace, love and vegetables!
 

Partagez | .
 

 Lucie, la rhubarbe bipolaire {FINIE !) (proprety of Ripley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: Lucie, la rhubarbe bipolaire {FINIE !) (proprety of Ripley)   Lun 23 Juin - 20:54








PHYSIQUE →Quelle est la couleur de ses yeux ? Verts clairs.
Et ses cheveux alors, ils sont comment ? Très longs et verts
Est-il plutôt grand, ou petit ? Elle est de taille moyenne pour une femme de son âge
Sa corpulence, imposante ou au contraire très maigrelette ? Corpulence normale, dans la moyenne.
Mais dites-moi, porte-t-elle des vêtements en particulier ? En particulier ? Pas spécialement. Mais si vous la voyez, en dehors de ses heures de travail, elle sera sans doute avec un pull blanc et un pantalon noir.
A-t-elle des signes distinctifs ? Non.
Et sinon, elle aime les licornes ?/PAN/ Nan elle préfère les chats.







IRL → Salut toi ! Tu vas bien ? Tu t'appelles comment ? Ou si tu veux te la jouer à la James Bond, quel est ton pseudo le plus courant ? James depuis que je suis sur un forum très addictif 8’D
Très bien, très bien ! C'est joli. Et quel âge as-tu dis moi ? Ton âge humain, fruit ou extraterrestre, peut m'importe hein, je ne ferais pas les conversions de toute façon... Je vais avoir 20 ans ce mois ci. Classe non ? 8-)
Je vois. Et dit moi, comment tu as connu notre MERVEILLEUX, notre SPLENDIDE forum ? Et t'en penses quoi, sincèrement ? Dit qu'il est bien ou il t'arrivera des bricoles........ Ben j’ai stalké la fonda et ses sbires, aidé un tout ptit peu et joué les taupes…  Et je trouve qu’il est biooo *^*
Bien, nous en prenons compte, merci d'avoir donné ton avis. Nous te souhaitons un agréable séjour parmi nous et n'oublie pas: Peace, love and vegetables ♥️ Ouaiiis o/ Vite, allons jouer  [url=http://emoticon 








Lucie
Bonjour bonjour ! Ça va bien ? Oui ? Tranquille la vie, tout ça ? Je suis ici pour vous présenter Lucie, c'est une rhubarbe de sexe féminin parfaitement mûr après 20 années de vie. D'ailleurs, j'vais vous dire un secret sur ce personnage: c'est le clone de Shion Sonozaki qui vient de "Higurashi no kaku koro ni " ! Si si, je vous le jure, tout le monde vous le confirmera...


Caractère


Savez vous qu'elle est la plus grande saveure de la rhubarbe ? Elle change de gout selon la manière dont on la cuisine. Tout comme sa tige passe du vert au rose délicat, son gout varie de l'acide au sucré.
Et Lucie, en gentille rhubarbe, était un peu pareil. Elle avait un caractère changeant. Sauf qu'elle, c'était plus dû à sa maladie qu'à sa nature.
Mais reprenons depuis le début.
Lucie était une jeune adulte de 20 ans. Comme bon nombre de ses compagnons, elle était sensé être une adulte, mais tout était dans le sensé. Elle trouvait souvent que sa mentalité et ses gouts étaient encore ceux d'une adolescente et n'avait pas vraiment vu de changement entre ses 17 et 18 ans. Si ce n'est que désormais, elle pouvait boire de l'alcool et rentrer dans un sex-shop. Mais elle évitait plutôt....
Elle n'était pas vraiment mature, cherchant souvent à éviter les problèmes plutôt qu'à y faire face. Notamment ceux économiques. Elle avait les poches comme des paniers percés et arrivait souvent dans le rouge. Dans ses moments, elle faisait mine de rien et réduisait discrètement son budget nourriture, essayant de manger chez quelqu'un voir pas du tout.
Petite, comme tous les enfants, elle avait eu une fascination pour Magic tropical. Sauf qu'elle était la seule à avoir concrétiser le vœu d'y travailler. Elle avait laissé tomber ses études pour entrer dans ce lieu, en tant que permanente. Ce qui lui plaisait le plus étant les billets gratuit, bien évidemment.

En somme, elle était assez étourdie, prétendument débrouillarde et un peu orgueilleuse sur les bords.
Mais, à son adolescence, une maladie psychiatrique s'était déclarée, bousculant sa personnalité.
Pour faire court, il y avait trois phases chez Lucie qui se succédait sur des périodes plus ou moins longues.

D'abord, il y avait la phase dépressive où elle n'avait plus gout à rien. Se lever était une épreuve pénible et tout la fatiguait. Réellement TOUT. Son patron, qui était au courant, avait réussi à s'arranger dans ses emplois du temps pour les cas où elle allait trop mal. Cependant, quand elle travaillait, elle allait plutôt bien car cela lui vidait la tête. C'était plutôt le soir où tout s'accumulait. Elle pouvait alors faire des insomnies en séries. De sombres pensées venaient la hanter et elle pensait régulièrement à se tuer, pour en finir. Mais à chaque fois qu'elle reprenait un peu pied, elle était terrifiée à l'idée qu'elle aurait pu faire quelque chose d'irrémédiable.
Elle avait tenté plusieurs techniques de soin qui marchait plus ou moins bien.
Le pire dans l'histoire était qu'elle ne savait jamais trop quand cela s'arrêterait.

Il y avait aussi les phases maniaques. C'était alors tout l'inverse. Elle avait un regain d'énergie et entreprenait dix milles projets sans arriver à les mener jusqu'au bout. Il arrivait qu'elle filtre avec la mégalomanie. Elle voulait parler à tout le monde, devenait très sociable.
Elle avait également des achats compulsifs. Ce qui n'était pas bien dur quand on travaille dans un endroit où tout crie "Achète moi !". C'était la partie la plus compliquée à expliquer car, aux yeux des autres, elle était juste incapable de se contrôler. Seulement, la plupart de ce qu'elle prenait ne lui servait jamais. Elle avait notamment eu une période où s’accumulaient des produits de soins sur sa table de nuit. Comme si elle avait un besoin irrémédiable de se nettoyer. Sauf qu'ils n'étaient généralement qu'entamés et peu ouverts.

Et puis il y avait le reste du temps, où elle semblait "normal". Où il ne se passait rien de spécial, où elle était juste la jeune adulte qu'elle avait toujours été, bavant sur le yaoi, regardant "My Little Pony" et passant son temps à rechercher un nouveau badge pour sa collection. Ces moments où elle pensait que c'était enfin fini, que le pire était derrière elle et qu'elle devait avancer. Mais cela ne durait pas forcément.

En somme, même si elle ne pouvait se définir QUE à sa maladie, elle avait tout de même une grande place dans sa vie. Ca et son statue de "jeune adulte".






Histoire


Si l'on devait décrire l'histoire de Lucie, le premier terme qui viendrait à l'esprit serait banal. Il n'y avait jamais eu dans son passé des histoires atroces, des secrets de familles, de meurtres fratricides, des orphelins, des parents abusifs ou même une fortune colossale qui aurait été gardé, pas plus qu'une pauvreté, extrême ou modérée. Non, non, définitivement, rien de tout cela.
Lucie avait toujours été une jeune rhubarbe comblée et choyée. Née de deux parents du même fruit qu'elle, sa famille était assez petite. Elle n'avait qu'un frère aîné et trois cousins (venant de la même branche). Son père était un professeur d'art plastique et sa mère un médecin dermatologue. En somme, ils étaient aisés sans trop posséder non plus.
Ses grands-parents avaient connue la fondatrice de ce monde et la respectait énormément. D'ailleurs, elle les possédait tous les quatre.

Mais plutôt que d'énumérer tous les membres de sa famille, il vaudrait mieux revenir à Lucy.
Elle était née un 31 mai dans une clinique. Son frère avait alors trois ans. De ce fait, mis à part quelques histoires de rivalités, ils avaient toujours été proches. Ses premières années de sa vie avaient été partagées entre la nourrice, la grand-mère et les cousins pendant l'été. Son enfance passait rapidement.
On aurait pu remarquer qu'elle n'était pas vraiment une flèche à l'école. Oh, certes, elle n'était pas stupide ou en retard. Ses pires notes étaient des C. Mais la seule matière où elle se débrouillait à peu près était les mathématiques. Alors même que c'était sa langue natale, l'anglais était un domaine très obscur à ses yeux et elle n'avait jamais réussi à comprendre ce qu'était un auxiliaire. Les dates étaient trop ennuyeuses à apprendre, les cartes ne lui disait rien, surtout qu'elle savait très bien qu'elle ne pourrait jamais aller là bas. Le sport... N'en parlons pas. Autant elle était très douée à la bataille de pistolet à eau, autant le volley-ball était quelque chose de totalement ennuyant et douloureux pour ses pauvres poignets. Elle n'avait aucune oreille en musique et chantait faux (surtout aux oreilles de son frère) et ses dessins n'avaient rien de chefs-d’œuvre. Pour le reste, qu'y avait il ? Ah oui. La botanique. Ennuyeux à mourir...

A dix ans, la petite avait bien compris que c'était plus amusant de jouer dehors que d'étudier. Quand elle entra au collège, ce ne fut guère différent. Mais elle s'en sortait toujours à peu près, restant dans le gros tiers.

Cependant, ce fut à ce moment qu'elle commença à changer. Son adolescence se fit plutôt mal. D'un naturel rationaliste, elle analysait tout avec précision mais sombrait souvent dans de longues périodes de dépression. Ses parents ne s'en inquiétaient guère, pensant que c'était là les œuvres de la jeunesse et que cela passerait. Surtout qu'elle était capable d'être survoltée à d'autres moments ou juste normal. Cela alternait souvent. Et à force d'entendre dire que c'était normal ou provisoire, elle finit par s'en persuader. Ce n'était qu'un mauvais moment à passer. Il fallait juste taire toutes les sombres pensées qui lui venaient à l'esprit.
Elle n'était pas spécialement très sociable. Elle n'avait pas une longue liste d'amis et n'allait pas aux grandes soirées. Mais elle avait tout de même une solide bande de copine avec qui elle s'amusait, quand elle le pouvait.

A l'entrée en seconde, quelque chose d'inattendu se produisit. Elle tomba amoureuse d'une fille. C'était inattendu et incroyable. Elle avait pourtant toujours fantasmé ou aimé des hommes jusque là. Et heureusement, ses sentiments étaient partagés. C'était une délicieuse fraise, joviale, gentille et incroyablement sexy. Elle l'adorait. Leur liaison dura un peu plus d'un an, laps de temps durant lequel elle était presque sur un petit nuage. La rupture fut d'autant plus rude mais elle ne pouvait rien y faire : il n'y avait plus rien. C'était en première.

Sans qu'elle comprenne ce qui lui arrive, tous les symptômes qu'elle avait éprouvé au collège revinrent, de façon plus marqué. Elle passait des journées à se morfondre ("mais c'est normal, c'est une peine de cœur") et même si ses amies la consolaient régulièrement, elle ne pouvait aller mieux. Elle était comme bloquée. Elle pouvait passé une bonne journée et se sentir soudainement anéantie le soir. Une petite voix dans sa tête venait lui murmurer régulièrement qu'elle était nulle, qu'elle ne valait rien, que tout le monde la détester, qu'il valait mieux mourir... Et souvent elle y croyait.
Et puis, d'un coup, elle n'entendit plus cette voix. Elle ne comprenait pas pourquoi mais elle avait un coup de fouet, une envie de bouger. Ses notes grimpèrent soudainement. Elle se mit à acheter pleins d'habits mais ne les utilisait jamais. Cela dura presqu'aussi longtemps que sa dépression.
Et puis (encore), plus rien. Ni déprimée, ni surexcitée. Juste un grand moment de vide où elle ne comprenait pas pourquoi elle avait fait tout cela. Elle allait être diplômée.

Ses parents insistaient pour qu'elle rentre à la faculté mais la pression la fit échouer dès le premier semestre.
Elle décida alors de prendre ses cliques et ses claques et de partir du domicile familial pour un appartement.
A partir de là, elle décida de reprendre sa vie en main.

Sa première décision fut d'aller voir un médecin pour tenter de gérer ses crises de déprimes (et de dépenses car son porte-monnaie n'appréciait pas vraiment...). Par crainte, elle alla chez un généraliste qui la redirigea vers un psychiatre. Ce fut lui qui posa le diagnostic.
Syndrome maniaco-dépressif. En d'autres termes moins méchants, bipolaire.
Après avoir été placé sous traitement, les choses s'améliorèrent petit à petit.

De plus, parallèlement à cela, elle décrocha un job au parc d'attraction de la ville. Un lieu magique qu'elle adorait. C'était une chance inouie (en plus elle avait droit à des places gratuites).
Ses parents, bien que déçus, la soutenaient.

Aujourd'hui, à 20 ans, Lucie est prête à se lancer dans la vie active, en tant que jeune adulte et théoriquement mature. C'est parti !







Dernière édition par Lucie le Lun 23 Juin - 23:53, édité 4 fois

Lucie

avatar


Messages : 22
Pépins : 32
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 23
Fruit : Rhubarbe
Métier/Etude : Mascotte à Magic Tropica




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lucie, la rhubarbe bipolaire {FINIE !) (proprety of Ripley)   Lun 23 Juin - 21:00

Yô, jai l'honneur de prendre ta fiche donc finis vite que je puisse te martyriser!

Ripley

avatar
Admin

Messages : 69
Pépins : 101
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 25
Fruit : Cranberry
Métier/Etude : Quand ça la chante XD




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lucie, la rhubarbe bipolaire {FINIE !) (proprety of Ripley)   Lun 23 Juin - 23:53

Fiche finie ! Est ce assez tôt pour vous majesté ? :p

Lucie

avatar


Messages : 22
Pépins : 32
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 23
Fruit : Rhubarbe
Métier/Etude : Mascotte à Magic Tropica




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lucie, la rhubarbe bipolaire {FINIE !) (proprety of Ripley)   Mar 24 Juin - 8:47

Ca me va, je te valide mais attention, "Disney" se prénomme Magic tropical et pas TRopicana World ^^ Change juste ça et ce sera bon!





Bonjour à toi et encore une fois, bienvenue ! Nous sommes heureux de t'annoncer que tu fais partis des amers, à cause de ton caractère plutôt Pour le fait qu'elle déprime souvent et de sa "maladie" qui est en soi pas la plus joyeuse des choses. Tu es donc dès à présent validé mon petit coco des îles, et tu peux commencer à RP ! Oh, tu n'as pas de coupains pour le faire ? T'es sans ami, tel un pamplemousse sans mousse ? ... Quoi comment ça un pamplemousse ça fait pas de mousse ? Ne critique pas mes blagues toi ! Bref. Si tu le souhaites, tu peux faire une demande de RP ici, ou bien créer ta fiche de citrons sans saveur mendiant des amis dans cet endroit ! De plus, si tu ne veux pas que ta face de pulpe se retrouve sans abri, il faut que tu ailles faire une demande de maison par ici ou, si tu es étudiant, faire une demande de chambre à l'académie. Pour finir, si tu veux gagner des graines, il te faut bien évidemment un travail ! Dépose ton petit CV dégoulinant de jus dans cette partie.

Ce sera tout ! Bon jeu parmi nous, en espérant que tu te plairas dans notre communauté vénérant les bisounours et les poneys, et apprends bien la devise du forum, histoire que tu puisses la gueuler partout où tu iras : Peace, love and vegetables !






Ripley

avatar
Admin

Messages : 69
Pépins : 101
Date d'inscription : 23/06/2014
Age : 25
Fruit : Cranberry
Métier/Etude : Quand ça la chante XD




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Lucie, la rhubarbe bipolaire {FINIE !) (proprety of Ripley)   


Contenu sponsorisé







Revenir en haut Aller en bas
 

Lucie, la rhubarbe bipolaire {FINIE !) (proprety of Ripley)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» clafouti à la rhubarbe
» Le clafoutis aux cerises, rhubarbe et amande.
» Les chatons de Lucie :)
» « A vrai dire ... Elle ne sait pas » [Maelys Adhémar PV Lucie Carera]
» « Petit Piment qui enflamme les coeurs.» [PV Salieri Antonio & Lucie Carera]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Be Fruit :: Administration :: Présentations :: Fiches Terminées-